Accueil À propos du Département Les Enseignements La Recherche Les coloques et séminaires Les enseignants Ressources

Arbib Dan

AGPR, Philosophie moderne, philosophie médiévale, phénoménologie,

 

Permanence : vendredi de 13h00 à 15h00

Téléphone : 01 44 32 30 75 email : dan.arbib@ens.fr

 

 

Présentation

Ancien élève de l’Ecole normale supérieure (AL 2003) et ancien pensionnaire de la Fondation Thiers (2010-2013), agrégé et docteur en philosophie, D. Arbib a enseigné à l’université Paris-Sorbonne (2007-2010) et à l’université Lyon-3 (2013-2015). Il a consacré sa thèse à « Dieu et l’infini dans la métaphysique de Descartes », sous la direction de J.-L. Marion (2012). Il est aujourd’hui agrégé-répétiteur au Département de philosophie (2015-.).

Recherche

Ses travaux sur le cartésianisme ont imposé trois types de parcours : un parcours en philosophie moderne, ainsi qu’un double éclairage sur les rapports entre infini et métaphysique a parte ante et a parte post. – Un parcours en philosophie moderne d’abord, consacré en particulier à l’exploration du corpus de Descartes et des cartésiens. A ce titre, il dirige le Bulletin cartésien aux Archives de philosophie (Université Paris-Sorbonne/Università del Salento), bulletin annuel de bibliographie internationale portant sur Descartes et les cartésiens ; en plus des articles déjà publiés, il fera paraître en février 2017 Descartes, la métaphysique et l’infini, au Puf, coll. Epiméthée. – Le parcours a parte ante tente de prendre la mesure du virage infinitiste imposé dans la théologie et la métaphysique médiévales à partir des condamnations doctrinales de 1241 puis de la constitution de la métaphysique comme science de l’ens chez Duns Scot. Dans cet horizon, D. Arbib a dirigé le n° 2009/4 des Etudes philosophiques, consacré à l’« Actualité de l’infinité divine aux XIIIe-XIVe siècle » et fera paraître aux Puf en 2017, avec O. Boulnois, une édition bilingue des Livres I-III des Quaestiones super Metaphysicam de Duns Scot. – Quant au parcours a parte post, il tente d’éclairer le dépassement de la métaphysique rendu possible par l’infini dans la phénoménologie contemporaine, notamment chez E. Levinas. Dans ce cadre, D. Arbib a publié La lucidité de l’éthique. Etudes sur Levinas (Paris, Hermann, 2014) et est membre de la commission scientifique des Œuvres d’E. Levinas (Grasset/Imec). Il est par ailleurs l’interlocuteur de J.-L. Marion dans la Rigueur des choses (Paris, Flammarion, 2012). – Ainsi doublement éclairée, l’infinité divine fait voir l’articulation intrinsèque de la métaphysique cartésienne et les tensions qui en organisent le déploiement.  

 

D. Arbib a également publié, en collaboration avec O. Baetschmann, une édition bilingue du De statua de L. B. Alberti (Paris, ENS-Editions, 2011) et de nombreuses études sur le judaïsme. Il est, avec V. Carraud, secrétaire de la collection Epiméthée, aux PUF, dirigée par J.-L. Marion. 

D. Arbib est membre de la composante « Mathesis » de la République des savoirs, USR 3608.

 

Page personnelle : http://ens.academia.edu/DanArbib